Acier : distinguez le vrai du faux

Depuis toujours, de Buyer propose des ustensiles de cuisson dans divers matériaux tels que le cuivre, l’inox, l’antiadhésif ou encore l’acier pour obtenir des résultats de cuisson adaptés à chaque recette.

Héritage de la Gastronomie française, l’ustensile en acier est emblématique de la cuisine de nos grands-mères. Indémodable, pour saisir, griller, dorer, il détient jalousement les secrets de la réaction de Maillard : une caramélisation en surface des sucs naturels des aliments et un moelleux à l’intérieur.

Naturellement sans revêtement, inusable, se bonifiant avec le temps, il se transmet de génération en génération.

Idée reçue

« le culottage, c’ est contraignant, pas facile. »

En réalité,

un premier culottage est conseillé pour bénéficier rapidement des qualités de cuisson inégalable de votre poêle. Mais n’ayez pas peur de le rater car, par la suite, il se fait naturellement tout seul lors des utilisations. Il suffit de mettre un peu d’huile dans la poêle avant cuisson. Pour accélérer le processus lors des premières utilisations, vous pouvez cuisiner des aliments assez gras tels que la viande rouge. Le culottage des poêles en acier se régénère à chaque utilisation. Un ustensile métallique qui vient rayer la poêle n’altère en rien ses qualités de cuisson

Idée reçue

« la poêle en acier rouille. »

En réalité,

une poêle en acier culottée - donc régulièrement utilisée - et entretenue selon les règles n’a aucune raison de rouiller. Evidemment si vous la mettez au lave-vaisselle ou si vous ne l’utilisez pas et la stockez dans un endroit humide, elle peut s’oxyder. Ce n’est pas grave. Faites disparaître la rouille en la frottant avec une brosse dure ou un tampon abrasif.

Idée reçue

« la poêle en acier ne va pas sur induction. »

En réalité,

l'acier est constitué à 99% de fer ; le matériau est magnétique et fonctionne parfaitement sur induction : la poêle en acier est donc à la pointe de la modernité et se révèle être l’ustensile le plus adapté sur induction ; il doit simplement être suffisamment épais (de 2 à 4 mm selon les diamètres). Une poêle en acier peu épaisse est plus légère, mais risque de gondoler sur induction.

Idée reçue

« la poêle en acier accroche. »

En réalité,

après un premier culottage classique à l’huile, la poêle est prête à l’emploi. Elle devient noire et naturellement antiadhérente au fur et à mesure des utilisations. Il suffit de huiler légèrement la poêle avant chaque cuisson. La cuisine reste légère, avec peu de matière grasse, si vous le décidez. Et n’oublions pas qu’en cuisine, la clé de la réussite et du goût est de prendre le temps : pour éviter que vos aliments ne collent lors de la cuisson, laissez la croûte de caramélisation se former avant de les retourner. La réaction de Maillard s’opère, le tour est joué !

Idée reçue

« la poêle noire semble sale. »

En réalité,

il est normal que votre poêle noircisse. Cela signifie que le culottage se fait parfaitement. Et comme pour tous les ustensiles de cuisson en cours d’ utilisation, la poêle monte en température; les éventuelles bactéries sont tuées car elles ne résistent pas à la chaleur. Votre ustensile est donc parfaitement propre au contact alimentaire.
0 Aimé Partager :
Code de sécurité :
Articles associés